La pénurie de talents

En France, selon une enquête sur la pénurie de talents réalisée par Manpower en 2018, 45% des employeurs affirment être en difficulté lorsqu’ils cherchent à recruter un talent. Un pourcentage qui se creuse pour les grands groupes, allant jusqu’à atteindre 67 %.

Comment expliquer le manque d’employés dans les entreprises ? 

Le monde du travail et le recrutement de talents sont en pleine mutation. Alors que les millénials et la génération Z entrent et s’installent sur le marché du travail, les entreprises rencontrent des problématiques de recrutement profondes. Ce phénomène bouleverse leurs organisations et leurs activités. Les entreprises se voient dans l’obligation de revoir leurs processus RH et à réorienter la gestion de leurs talents. La pénurie des talents a une incidence directe sur les entreprises. Elle impacte également l’économie d’un pays dès lors qu’elle est une réalité pour de nombreuses entreprises.

Ce phénomène dépasse notamment les frontières de l’hexagone et se fait très fortement ressentir dans de nombreuses régions du monde. Une étude réalisée par Manpower, multinationale américaine spécialisée dans le domaine de l’emploi et des RH, parue en début d’année 2020, démontre l’internationalisation du phénomène de pénurie des talents.

Une étude de Korn Ferry, un cabinet de conseil international en gestion des talents et des organisations, a établi une corrélation entre la pénurie des talents et la finance. Elle révèle que la France pourrait venir à manquer de plus d’1,5 millions de salariés très qualifiés d’ici 2030. Un impact certain sur l’économie française estimé à hauteur de plus de 175 milliards d’euros de perte.

Les compétences

Une des raisons est liée à la difficulté de trouver des profils qui rassemblent savoir, savoir-faire et savoir-être . À l’ère digitale, ce qui constitue la valeur ajoutée d’un candidat n’est pas tant son diplôme, mais plutôt sa capacité à être curieux et à se former de manière continue dans la mesure où les technologies, les métiers et les usages évoluent. Au-delà de ce fait, la pénurie des talents est liée à plusieurs autres facteurs. Certains profils ne disposent pas de compétences spécialisées et indispensables à leur activité. La difficulté de recrutement est donc principalement liée au déficit d’une compétence clé, plutôt qu’à une pénurie de talents

Hard skills / Soft Skills

La digitalisation

Dans certaines entreprises où la digitalisation devient la norme, il est parfois difficile de recruter des ressources informatiques. Le marché n’est pas suffisamment fourni en profils IT. Pour suivre cette progression fulgurante fortement accentuée par la décennie passée, le besoin de recrutement de profils IT dépasse la seule problématique digitale mais se généralise à l’ensemble des infrastructures. 

Les raisons socioculturelles

La pénurie est également liée à des raisons socioculturelles notamment avec la valorisation des formations universitaires au détriment des formations manuelles. Une tendance qui pénalise les secteurs industriels (l’automobile, l’électronique, la construction, le BTP…). Les entreprises sont confrontées à une réelle difficulté pour identifier des profils. Cela conduit à une hausse des budgets de recrutement. Les entreprises doivent s’assurer de bénéficier assez de main d’œuvre pour développer son activité.